Berrichon ovale

 

source

Sporting Club Vierzonnais – 1921

Agence ROL

from la BNF

Voilà un moment déjà que la question des premières agences de photographes schtroumpfe ma curiosité. Agences qui ont vu le jour une fois le métier de photographe inventé!

Marcel Rol en créa une, en 1904, dans le IXè arrondissement de Paris. Histoire singulière que celle de ce Marcel Rol…

J’aime beaucoup cette photo d’équipe, et je trouve assez fascinante cette rencontre entre le sport et la photo, au début du XXè siècle.

{un peu sur le même thème, j’ai déjà écrit quelques notes…avec du Henri-Cartier Bresson dedans…du tournoi des 5 nations en 1948-49…et comme il commence à y avoir un nombre trop important de notes pour que je me souvienne facilement de ce que j’ai écrit, j’ouvre un nouveau dossier « le rugby et la photographie »}

 

Cet article a été publié dans Le rugby et la photographie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Berrichon ovale

  1. HUMBERT Frédéric dit :

    La rencontre du sport et de la photo, qui va de pair avec l’invention de la presse sportive, est effectivement fascinante !

    Un des grands pionniers de la photo sportive était Jules Beau – je ne sais plus si j’avais déjà mentionné son nom – dont les albums sont numérisés par Gallica (cherche « collection jules beau » – une trentaine d’albums en ligne)

    Incidemment, Gallica propose maintenant (presque…) tout La Vie Au Grand AIr, pour les photos, et L’Auto, l’ancêtre de L’Equipe, pour les actus quotidienne…

    Et du côté de Vierzon, il y avait aussi une Ecole Nationale Professionnelle (aujourd’hui lycée Henri Brisson): une belle équipe et une belle photo (mais peut-être radotè-je encore ? …)
    Vierzart Club - Ecole Nationale Professionnelle Vierzon - mars 1906

    J’aime

    • Sophie dit :

      Alors 1-tu ne radotes pas et 2-pourquoi « encore »?!^^ 😉
      Découverte de ce Jules Beau…et de cette superbe photo d’équipe de l’Ecole Nationale Professionnelle! MERCI!
      Le professeur porte le même nom de famille que moi! 🙂 Enfin, je suppose que « Monsieur Felix » concerne le professeur, vu que tous les autres n’ont droit qu’à leur nom…
      C’est sûr qu’il y aura une suite à cette rubrique…et je vais aller faire tout d’abord connaissance de ce Jules Beau!

      J’aime

  2. Jean TIENHAIN dit :

    VIERZON… Sa Société Française… ses batteuses… ses tracteurs à poum-poum…

    J’aime

  3. Jean TIENHAIN dit :

    Je t’en fais apprendre des choses… Ces gros moteurs monocylindres sont sujets à une sorte de religion dans les campagnes… Ils étaient assez répandus et pour beaucoup évoquent cette nostalgie de l’ancien temps, où la vitesse n’était pas aussi élevée…

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s