Poor sweedish

 

 

Cette photo date du printemps 2017. L’équipe de Suède s’était fait battre par une équipe d’un {petit} village gallois, Nantgaredig. Et en lisant l’article source, et la description de la bizarrerie pour les joueurs suédois de jouer dans la boue, je me suis souvenu avoir déjà écrit sur le rugby en Europe du Nord, qui ne peut jouer sur herbe qu’en été, étant sous la neige* une bonne partie de l’année, et donc dans des grandes halles sur du gazon synthétique.

Et oui, du côté de la Great Britain, la boue on connait. En France aussi…

Tous les sports sur herbe, football, cross-country, rugby sont habitués aux sols boueux. Mais ça veut pas dire que c’est un plaisir pour tout le monde!

*Cela dit, la neige n’empêche pas les afghans de jouer au rugby! Ni qu’il y ait des tournois de Snow Rugby en Europe du nord, mais le jeu sur de la neige n’a quand même rien à voir…

Publicités
Publié dans Autour du rugby, ailleurs | 7 commentaires

Frontignan-la-Joie

 

Source

saison 1963-1964

Il y a des photos d’équipes qui dégagent tout de suite un sentiment, un truc, une émotion… Ça peut être de la malice, un côté blagueur, de la nonchalance…

Et quand j’ai découvert celle-là, le mot qui est spontanément venu, c’est Joie. Peut-être grâce aux deux jeunes hommes du centre de la photo? Et de quelques autres beaux et larges sourires…

 

Publié dans Photos d'équipes | Laisser un commentaire

FLE

 

source

 

Sourire à découvrir ce dessin sur un blog autour du FLE, le français langue étrangère.

A la fois parce que c’est un genre de dessin assez simple pour illustrer des scènes de la vie quotidienne que j’aimerais être capable d’utiliser pour les garder en mémoire {j’y travaille!}, et parce que c’est plutôt cool de vouloir apprendre le français via des trucs autour du rugby. Il y a d’ailleurs des petites vidéos qui aideraient certains dont la langue maternelle est le français {!} à comprendre ce qu’est le rugby…

 

Publié dans Le rugby et moi | 2 commentaires

A Barleux

 

Teams of the 59th Battalion (Australia) playing rugby football during a brief rest at Barleux – 20 September 1918.

 

C’est sur la page FB d’un monsieur qui parle de rugby que j’ai découvert cette photo. Maintenant que je sais « rechercher une image avec google/clic droit » {merci Frédéric!}, j’ai réussi à sourcer cette photo*, étape par étape. Retrouvé tout d’abord sa trace sur Pinterest, puis petite enquête sur le site du war memorial australien.

Et voilà!

J’ai trouvé  l’original, en noir et blanc

{oui, cette photo est colorisée}

 

Et Barleux, c’est dans la Somme…

{d’autres trucs sur l’Australie et la Nouvelle-Zélande dans la Grande Guerre}

 

*on trouve cette photo à plusieurs endroits sur le net, mais elle est rarement sourcée, ce qui me $¤£**µ…

 

Publié dans Le rugby et les guerres | Laisser un commentaire

Maurice

source

mais « en vrai », ça vient de la BNF

Maurice Boyau, lors d’un match à Tarbes, le 30 novembre 1913

 

Voilà un nom et une histoire de joueur, ayant un très fort lien avec la première guerre mondiale {à laquelle il ne survivra pas}, que je ne connaissais pas du tout…

C’est la beauté de la photo, du gars, et du maillot qui ont attiré mon oeil. Et en creusant, je découvre une histoire, une amazing histoire.

Comme d’autres rugbymen, il s’est illustré aux commandes de son avion pendant la guerre. Et juste avant, il fut capitaine de l’équipe de France de rugby à XV.

Sa vie est évoquée, ICI, et bien plus précisément ICI, pour ce qui concerne la guerre de 14-18, avec entre autre son parcours pour devenir pilote d’avions.

Je découvre également qu’il a joué à Dax, avant de jouer à Bordeaux, et que le stade de l’USDax porte son nom.

Mais ma plus belle découverte est celle d’un livre écrit par des enfants de l’école d’un petit village de l’Aveyron, Saint-Felix-de-Sorgues, où vivaient les grands-parents de Maurice Boyau. Ecole qui porte désormais son nom.

C’est une petite merveille ce livre. On peut le voir en détail, ICIII

 

Publié dans Le rugby et les guerres | 14 commentaires

Ecriture, dessin, pinard, rugby…

 

source

Mathurin Méheut

 

 

Les soldats de la Grande Guerre ne devaient pas imaginer la richesse que seraient leurs carnets, retrouvés, conservés, carnets écrits au quotidien de leur p… de guerre.

Comment survivre à l’ennui, à l’horreur, physique et mentale de cette guerre…

Comment ne pas comprendre que picoler dans les tranchées étaient un moyen d’y survivre

Plusieurs de ces carnets sont en ligne.

Ceux de Marceau Nédoncelle

De Maxime Dubois

D’Alexandre Poutrain

Et dans ceux de Louis Barthas, on peut découvir qu’on joua aussi au rugby au bord des tranchées, entre soldats.

Le tonnelier de Peyriac-Minervois Louis Barthas, raconte ces parties où l’Allemand devait voir, à l’occasion, passer dans les airs des «obus» de forme ovoïde, qui eux, donnaient lieu à de joyeuses batailles.

 

Publié dans Le rugby et les guerres | Laisser un commentaire

A Pogny, dans la Marne

source

Photo prise par Frantz Adam, médecin, 23è régiment d’Infanterie

30 septembre 1917 à Pogny dans la Marne

La Grande Guerre fut le premier conflit « photographié en masse ». Celle-ci a été prise par Frantz Adam, qui immortalisa son quotidien de 1915 à 1918. Photos ensuite stockées dans une « petite cantine », et retrouvées par un membre de sa famille en…2005. Ces photos ont été rassemblées dans un ouvrage, « Ce que j’ai vu de la grande guerre », publié en 2013 aux éditions de La Découverte, et enrichi du travail de l’historien André Loez.

Je vous invite à découvrir quelques unes de ces photos, commentées par André Loez, dans le lien « Source ».

Pour cette photo, on peut lire :

« Frantz Adam assiste à une rencontre sportive entre militaires dans l’arrière-front….Ce moment de détente au rugby est salutaire mais ponctuel. »

 

Publié dans Le rugby et les guerres | Laisser un commentaire

Les frères Forgues

 

Les champions de France de rugby à XV de 1913, l’Aviron Bayonnais!

C’est là que j’ai trouvé cette photo, mais « en vrai », elle vient des archives de la Bibliothèque Nationale de France, et plus précisément des archives de la fameuse agence ROL

{y a même, dans le « C’est là », un petit « trombinoscope » pour identifier chaque joueur…Fernand, lui, je le reconnais direct!}

 

Des frères Forgues, je ne connaissais que Fernand, alors qu’ils sont trois à avoir été champions de France en 1913, et donc 3 sur cette photo. Juste avant la guerre. Charles, Jules et Fernand. Charles et Jules ne survivront pas à la guerre, tous les deux morts en 1918.

Et si j’ai tout bien compris, il y avait un autre frère Forgues, Marcel, plus jeune, un « gaillard » d’1m86 et 95 kg, mobilisé en 1916, mais revenu vivant de cette guerre. Egalement joueur de rugby.

Ce que je sais, c’est que Fernand n’est pas mort à la guerre, il a été très actif dans les années 20, président de l’Aviron Bayonnais, du comité de rugby Côte Basque, etc…Mais ce que je ne sais pas, c’est si Fernand est allé au combat.  En 1914, il était toujours à Bayonne. Et après : ?… {Frédéric, à l’aide!}

 

 

Publié dans Histoire du rugby, par ici, Le rugby et les guerres | 2 commentaires

Le beau Marcel

 

Marcel Nogues

 

Comme je l’ai écrit précédemment, j’ai envie, pendant ce mois de novembre, d’évoquer cette guerre du début du XXe siècle, sous l’angle du rugby… Je sais que j’ai déjà publié quelques articles sur ce sujet, et c’est en les cherchant que j’ai retrouvé celui concernant ce carrément beau gosse, Marcel Nogues…et une fois de plus, je suis heureuse d’avoir gardé dans mes archives cette photo, magnifique, qui n’est plus accessible dans la source de ma première publication {elle l’est sûrement ailleurs, du côté de Gallica, ou…?!}

Et de pouvoir la re-publier, en plus grand!

Ce beau Marcel en quelques mots : athlète {saut en hauteur, haies…, rival de Géo André, avant la guerre}, aviateur {as de l’aviation qui s’est illustré pendant la guerre de 14/18}, et rugbyman, mort à 24 ans, en 1919, après un coup reçu en match…même pas des suites de la guerre… Une courte vie mais riche de tellement de trucs…

Sa fiche Wikipedia ici, pour en apprendre plus, et des échanges le concernant sur le forum 14/18.

 

{il a eu un homonyme, qui s’est également distingué pendant une guerre, la 2è guerre mondiale…}

Publié dans Histoire du rugby, par ici, Le rugby et les guerres | 4 commentaires

Craonnelle

 

source –   source – source

 

C’est un peu shame on me, mais oui, je peux dire que je suis à peu près une quiche en histoire. Et en géographie.

L’avantage, c’est que même à un âge avancé {!}, j’ai l’occasion d’apprendre, découvrir…

Le centenaire de la fin de la première guerre mondiale est un moment important. On peine à imaginer ce qu’a été cette guerre, mais ça me touche, bouleverse, de penser à la vie de ceux qui y étaient…

Je vais profiter de ce mois de novembre 2018 pour partager quelques découvertes, souvenirs.

Découverte du jour, avec du rugby dedans, of course : ces deux monuments, construits côte à côte, l’un en 1928, le Monument des Basques, l’autre en 2017 avec une sculpture de Jean-Pierre Rives, au pied du Chemin des Dames, à Craonnelle, dans l’Aisne.

{quelques précisions sur ce Chemin des Dames}

 

Publié dans Histoire du rugby, par ici | 3 commentaires