L’essentiel

 

sur-la-route-du-stade

 ballon dégonflé

 

Un autre petit extrait de « Rugby de poussière » :

Fin de la formation. Vaste chantier qui se construit petit à petit. En une semaine on va à l’essentiel. Mais qu’est ce que l’essentiel quand on ne mange pas à sa faim tout les jours ? Adapter ses propos, tenir compte de la vie locale et de ses difficultés. Les gens ne se livrent pas tout de suite. Le fait que ce soit la 3ème fois que je viens au Niger améliore ma crédibilité et augmente leur capital confiance. Ils se confient, lâche des infos indispensables : « on a qu’1 ballon pour 40 gamins », » le terrain fait 10 m carré », « on ne peut pas lutter contre le foot à part quand on a un goûter à leur donner », « le  seul éducateur de l’edr est en formation en ce moment », … Sans ces infos on parle avec des beaux mots en salle mais on peut être vite en totale décalage… Super expérience. Ecouter le terrain avant de s’écouter parler !

 

austérité, rigueur, écoute, discipline, ….

[A lire ICI]

Publicités
Cet article a été publié dans Autour du rugby, ailleurs. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s