Ovalie

source

Serge Betsen Academy

Le chemin pour arriver à cette magnifique photo est un peu tortueux : cet été, j’ai séjourné avec mes enfants à Availles-Limouzine. Village dont je découvrais l’existence et qui m’a beaucoup plu.

Au bord de la Vienne {j’aime j’aime j’aime les bords de cours d’eau}, et doté d’un restaurant trop classe, tout en étant très abordable, La Chatellenie. Et surprise… : une affichette à l’entrée de ce restaurant évoquait un évènement dont l’intitulé comportait le mot « Ovalie ». J’ai bien sûr demandé de quoi il s’agissait…Cette « Ovalie » est le nom d’un restaurant tenu par Jérôme Grayo à Douala, au Cameroun, et l’évènement proposé était un repas préparé par les deux chefs. En discutant avec le chef de La Chatellenie, il m’a expliqué un peu l’origine de ce projet, et j’ai ensuite bien sûr, en bonne petite curieuse, cherché à en savoir plus. Voilà comment je suis arrivée à cette photo!

{Jérôme Grayo et Serge Betsen se connaissent…}

Publicité
Cet article a été publié dans Autour du rugby, ailleurs. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Ovalie

  1. André Bœuf dit :

    C’est vrai, une photo sublime.
    Je ne connais pas ton village, mais en regardant la carte, j’ai vu que je connaissais plutôt bien la région. J’ai des amis anglo-saxon qui habitent à Chateauponsac (à droite sur la même la latitude en passant par Bellac) et j’ai été, il y a quelques temps, « visiter » Oradour-sur-Glane.
    Et puis, il faut dire que le centre de la France est le paradis des cyclistes…Paradis plutôt rugueux, mais paradis quand même. J’ai donc un peu ces routes durant mes voyages d’été: que de bons souvenirs.

    J’aime

    • Sophie dit :

      C’est quelque chose qui m’a frappée! Le nombre d’anglais dans cette région…Un café d’Availles-Limouzine est même tenu par un couple anglais. Des plaques d’immatriculation anglaises, des produits anglais dans les supermarchés…Très surprenant! Bellac, je connais également! Et moi aussi, j’aime beaucoup cette régon.

      J’aime

  2. André Bœuf dit :

    C’est une longue histoire…

    J’aime

  3. Serge EYNARD dit :

    L’autoroute ne devrait pas être celle qu’on connait mais plutôt notre auto route… la route à soi, qu’on a envie de prendre. Et partout on (re) découvre des paysages, des villes, villages qui ont une autre saveur que les aires autoroutiers. C’est ce que j’ai découvert cette année en traversant de Valence (26) à Oléron (17) aller-retour (Brandôme, St-Flour, Brioude, Aurillac, le Cantal, Vic s/Cère, le tunnel du Lioran, Massiac entre autres). Plein de rebonds intéressants, une autre traversée où on a prisle temps que la plupart ne prend pas pour filer droit dans les bouchons…

    J’aime

    • Sophie dit :

      Je valide à 100%! Une route à soi, comme tu l’écris, qui permet de découvrir plein de trucs…Voilà des années que je ne prends plus l’autoroute et que je tombe sur des villages magnifiques. J’aime beaucoup!

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s