A Trinité-et-Tobago

source

De la vie sportive à Trinité-et-Tobago, je crois que je ne connaissais qu’Ato Boldon…Et même pas la magnifique foulée de Lalonde Gordon, un des artisans du titre de champions du monde du 4×400 à Londres en 2017…

Et je découvre avec grand plaisir, via le site de World Rugby, que la fédération de rugby de cette république est présidée depuis un an par une femme, Maria Thomas. Un parcours d’une belle richesse, à approfondir…et à suivre, cette fédération fête ses 100 ans cette année!

Cet article a été publié dans Autour du rugby, ailleurs, Histoire du rugby, ailleurs, Le rugby et elles. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour A Trinité-et-Tobago

  1. André Bœuf dit :

    Juste une remarque: je lis sous « rugby », les sports à 7 et à 10 (je ne connais rien à ce dernier). Rien n’indique le XV?! Je viens de voir la fiche. Ils font partie de la section « development ».

    J’aime

  2. Serge EYNARD dit :

    Ouais, pendant ce temps World rugby tjrs pas dans une vraie politique de développement chez ces petites nations… de rugby, qui préfère lorgner sur une mini coupe du monde à venir (à voir, pour 2026), à caler entre celle existante et la tournée des Lions…

    J’aime

    • Sophie dit :

      Je n’ai rien trouvé sur le site de World Rugby à propos de quelque chose en 2026… Les futurs pays organisateurs des coupe du monde à 15, hommes et femmes, ont été annoncés, que sur des années impaires ! ^^ 😉
      Pour ce qui est du développement dans les pays qui s’ouvrent au rugby, il y a quand même tout ce qui est lié à « Get into rugby », avec des projets super intéressants menés auprès des jeunes, garçons et filles… Après, pour les adultes, je n’ai pas {encore} trop regardé…

      J’aime

  3. Serge EYNARD dit :

    C’est curieux car ça a été annoncé. Et ça se se déroulerait sur des années paires bien sûr.
    Sinon, on voit bien que tout est mis en place pour favoriser de nouvelles recettes. On le voit aussi via la coupe d’Europe à venir qui intégrera 3 franchises sudafs. Et pendant ce temps, le niveau en dessous végète partout, même si des programmes qui certes concernent plus l’intégration sociale des jeunes, mais après au-dessus ça se perd. Et on en reste toujours à une dizaine de nations majeures.

    J’aime

  4. Serge dit :

    L’équipe féminine à XV de Trinidad et Tobago se situe au 24ème rang mondial dans le classement de World Rugby et au 35ème rang chez moi. Car les Trinidadiennes, qui ont joué 13 matches entre 2003 et 2011 (en 5 championnats NAWIRA devenue NACRA) en ont gagné 11, pour 1 nul et 1 seule défaite.
    Une domination locale comme le montrent par exemple leurs 3 derniers résultats de 2011 (92-0 contre une sélection des Caraïbes, 37-5 contre la Jamaïque et 50-0 contre leurs hôtesses des Iles Cayman) disputés en 5 jours du 10 au 15 juillet (et 3 matches en 5 jours, c’est dur pour les organismes des avants, quel que soit le niveau).
    Si, en même temps que l’IRB devenait World Rugby, le nom des 6 fédérations continentales changeait au milieu des années 2010, la North American & West Indies Rugby Association (qui avait politiquement changé West Indies en Carribean) est devenue Rugby Americas North mais n’a pas plus d’argent pour autant, un argent forcément nécessaire à l’organisation de tournois à XV où il était de plus en plus difficile de trouver des équipes (cf. la sélection présente en 2011).
    C’est pourquoi Rugby Americas North a organisé depuis 2016 ces tournois à X sur 2 jours pour les féminines où les Trinidadiennes ont bien figuré en 2016 et 2017, perdant puis battant en finale les États-Unis Sud. Elles ont manqué l’édition 2018 et sont revenues en 2019 au plus bas niveau de leur histoire (elles ont fini 6èmes sur 8, avec 6 matches courts en 2 jours). Sachant que la compétition à reprendre en 2022 (ce sera en juillet) sera du rugby à XII et non plus à X, mais toujours sur 2 jours.
    Hormis les États-Unis et le Canada, présentes au plus niveau dans toutes les coupe du monde, aucune qualification continentale n’avait eu lieu en Amériques (Nord et Sud) jusqu’à cette coupe 2021-2022 où la Colombie a battu le Brésil dans le championnat Sudamerica Rugby, gagné un barrage intercontinental au Kenya et disputé le repêchage final à Dubai : battant en demies le Kazakhstan qui était pourtant encore présent à Marcoussis en 2014, elles ont sombré en finale face à l’Écosse.
    Et c’est bien parce que le rugby à XV féminin n’existe plus au Nord hormis les deux ténors qu’il n’y a pas de qualification dans cette zone. Pour mémoire RAN c’est l’Amérique du Nord, le Mexique, les Caraïbes (nos 3 DOM y sont affiliés) et tout ce qui est anglo-saxon sur le continent (Belize et Guyana). Et SAR, c’est toute l’Amérique Latine (Centrale et du Sud) sauf le Mexique.
    Pour les qualifications à venir, la formule, quoi que plus courte, sera sans doute un peu plus complexe avec 3 tournois mondiaux de 6 équipes en 2023. En l’absence de compétition continentale à XV, WR n’a toujours pas prévu pour l’instant de faire figurer d’autres pays de la RAN, alors que la Colombie intègrera le 3ème niveau l’année prochaine.
    Chez les hommes, les championnats NAWIRA, NACRA ou RAN ont toujours été utilisés (hormis dans ces années Covid) pour les qualifications à la coupe du monde à XV et c’est souvent là qu’avait lieu le premier match qualificatif à de la coupe suivante, avec au centre du terrain l’arbitre de la finale précédente : M. Joubert de 2011 en 2012 au Mexique et M. Owens de 2015 en 2016 à Saint-Vincent et les Grenadines.
    Si Trinidad et Tobago figure bien au 94ème rang mondial masculin à XV non mis à jour depuis 6 mois chez moi, il est au 53ème rang pour WR. En sevens (donc chez moi, idem pour la MAJ), l’équipe masculine est 62ème et la féminine 55ème.

    Serge, toujours en hibernation

    J’aime

    • Sophie dit :

      Merci Serge! 🙂 C’est toujours aussi bien quand tu sors de ton hibernation! 😉 Quels éclairages!^^ {c’est quand même d’une sacrée complexité ces différents tournois, sans « éclairage », pas sûr que le commun des amateurs de rugby s’y retrouvent^^…}

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s