« Mon » Pschiit

 

Années 80, Patrick Perrier et son partenaire et ami Peio Alvarez

source

Après avoir fait la découverte du joueur sprinter Alain Porthault, membre de l’équipe de France au milieu du XXe siècle, grâce à l’anecdote évoquée par mister Richie en commentaire de la note en lien, je découvre également dans la composition de cette équipe de 1951, un certain André Alvarez, qui vérification faite est bien le papa de Peio Alvarez que lui, je connais! {y a même trois générations d’Alvarez dans le rugby}

Le truc, c’est que je ne me souviens plus du comment…Etait-il en Staps à Bordeaux? Au Creps de Talence?? Un autre nom a refait surface dans ma mémoire, celui d’Alain Mourguiart. Idem…Creps? UFR Staps?? Juste les soirées étudiantes?? C’est très étrange ces sensations de flou dans la mémoire…

Un qui n’est pas flou du tout, c’est mon pschitt, Patrick Perrier, que je n’oublie pas… Cela fera déjà 7 ans l’été prochain qu’il nous a quitté…

Cet article a été publié dans Autour du rugby, par ici, Le rugby et moi. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour « Mon » Pschiit

  1. André Bœuf dit :

    André Alvarez, bien entendu. Du coup j’ai à peu près tout lu des « annexes »: Anne Saouter, les frères Alain et Serge Mourguiart, tout çà passionnant. A part le niveau, j’ai suivi un peu les mêmes voies sportives: le « ping-pong » tennis-de-table, le rugby et un peu d’autres sports comme le cyclisme et le volley plus particulièrement…Et le passage du concours du CREPS: réussi, mais raté le bac! Alors, pas prof une fois le bac validé. Mais toujours sports en compétition: « cyclisme, rugby (au P.U.C entre autres), ping-pong ». Voilà.

    J’aime

    • Sophie dit :

      Tennis de table et rugby, c’es quand même super atypique comme combinaison! Les plus classiques, et que j’ai déjà évoquées, ça va être « athlé+rugby », « judo+rugby », « basket+rugby…En moins classique, j’ai aussi évoqué « pelote basque-rugby », « ski de fond-rugby », « danse classique-rugby »…Je défends à fond la polyvalence! Chaque activité apporte un truc différent et enrichi les autres pratiques… Donc au moins un point commun entre les frères Mourguiart et toi! En relisant l’article {super riche et intéressant}, je vois qu’un des frères évoque les matchs de rugby CREPS-UREPS…je pense que mes souvenirs viennent de là… Il y avait aussi les matchs entre les facs de Bordeaux et Toulouse, bien bien chauds… Anne Saouter, tu l’as vue où? Je n’ai pas oublié qui c’est mais je ne vois pas où tu l’as retrouvée 🙂 {et je me souvenais de ton bac raté ayant impacté ton choix professionnel…}

      J’aime

  2. André Bœuf dit :

    Anne Saouter, je ne la connaissais pas. Je l’ai découverte dans un de tes textes. Dans un renvoi du style « ici »! Toute cette époque des CREPS-UREPS et même INSEP me parle bien. Un grand nombre de mes amis sont passés par là…J’ai eu l’impression, moi-même, d’en faire partie…J’ai frôlé cette profession d’enseignant -et même un peu pratiqué en temps qu’entraîneur de ces différents sports, en étant gardien de gymnase à La Ferté-Alais dans les années 70 etc.- toute ma vie. Mais j’ai également frôlé un certain nombre de métiers, de milieux, de corporations ..Ce sera, je pense une de mes caractéristiques de « touche-à-tout ». Je me retrouve assez bien dans la chanson de Nino Ferrer:
    -…Qu’est-ce qu’il faut faire
    Quand on ne sait rien faire?
    On devient un homme à tout faire. »…

    J’aime

    • Sophie dit :

      Un parcours atypique alors! C’est bien! J’ai connu quelques personnes avec des parcours éclectiques, ça donne des tas de qualités, d’adaptation, etc… Tu dois garder de super souvenirs de cette époque CREPS-UREPS…de ton expérience de gardien de gymnase…Sacré parcours!

      J’aime

  3. André Bœuf dit :

    C’est vrai que je me répète régulièrement et que beaucoup des sujets abordés ici l’ont déjà été par ailleurs. Pour Anne Saouter, le suis passé par « Mon Pschitt, Patrick Perrier » et puis, dedans, « …ils étaient tous super drôles SAUF au bar… ». Je développerais éventuellement par la suite….

    J’aime

    • Sophie dit :

      T’inquiètes! Et continue à redire, parce que souvent, c’est quand on redit qu’on se dit « ah oui, c’est vrai, je le savais », mais si on ne redit pas, pas sûr qu’on s’en souvienne! 😉
      Ah voilà pour Anne Saouter… Je n’avais pas relu avec précisions et jusqu’au bout toutes les anciennes notes en lien.. D’autant plus que des fois, y a ces horribles bidules de cookies bien agaçants chez Overblog… Et pourtant j’aime relire mes anciennes notes! De vieux souvenirs reviennent…Contente de les avoir écrits! Cette Anne Saouter, je la connais donc depuis un sacré moment… {et ça m’a fait sourire de revoir ces anciennes affiches des fêtes de Bayonne! }

      J’aime

  4. Serge EYNARD dit :

    Bon, j’ai connu ces 2 et d’autres de la grande époque bayonnaise (à l’époque où la mayonnaise était bonne), au travers d’images de cette grande époque. Mais pas plus. Juste des mecs conçus ovales, ou qu’on su (j’chai pas) être ovales… C’est la bonne idée de ce sport que je m’en fais.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s