Magdalen College

 

source

Magdalen College School – Oxford

 

Depuis que j’ai rendu visite cet hiver aux stagiaires du Greta se formant pour devenir éducateurs sportifs et qui font, pour quelques uns d’entre eux, une partie de leurs heures de formation dans l’Ecole de rugby d’Evreux, je compatis avec tous les éducateurs « Rugby » qui ont dû redoubler de créativité…

Certes, le rugby se joue en extérieur, c’est un sport d’évitement mais aussi… de contact

J’ai souri en voyant tous les groupes s’activer avec des frites de piscine, utilisées pour se taper dessus avec grand plaisir! Non en vrai pour se toucher en respectant la distanciation physique, à défaut de pouvoir se plaquer. Et j’ai bien noté également que se rouler dans la boue était un des grands plaisirs qu’il leur restait et dont ils profitaient à fond!

C’est en discutant avec un des entraîneurs {des seniors hommes}, qui est aussi tuteur d’un des stagiaires, que j’ai découvert que c’est un des entraineurs de l’Ecole de rugby du club qui avait eu cette idée de la frite! Idée qui a été ensuite reprise par la plupart des clubs normands.

{je ne sais pas pourquoi mais imaginer les jeunes du très chic Magadalen College d’Oxford, qui pratiquent dans un lieu sublime {photo du temps « Before Covid19″…} jouer avec des frites de piscine, ça me fait sourire!}

 

 

Cet article a été publié dans Au gré des prés, Ça me fait sourire, Le rugby scolaire. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour Magdalen College

  1. André Boeuf dit :

    J’aurais voulu répondre à « Boys Club » et à « Unlucky », mais je me suis laissé débordé par pas grand chose d’ailleurs. Et, comme tu le sais:
    – « Un homme débordé est un homme qui n’est pas à la hauteur de sa tâche! ».
    Alors, j’essaierais de reprendre l’ensemble de ces trois derniers sujets qui défilent bien vite. De ton côté, tu n’as pas l’air débordée…

    J’aime

    • Sophie dit :

      L’actualité me donne du « grain à moudre »! Mais j’ai plus de … 300 brouillons de notes, en attente! 😉 Un bon nombre ne sera jamais publié, et partira à la corbeille, mais ces brouillons, pour la plupart, demandent un peu de temps…so…!…^^ {sans compter que c’est comme pour les notes publiées, il y a plein de brouillons que je redécouvre régulièrement!}

      J’aime

  2. Sergio dit :

    En même temps Évreux pas si loin des Belges. C’est frottement bien. Sinon, de belles attitudes, et sur leurs appuis, ces petis jeunes…

    J’aime

    • Sophie dit :

      Je vais parler de sa belgitude à cet entraineur, on verra ce qu’il en dit! 😉 C’est marrant, toi, tu vois que ces jeunes anglais sont bien sur leurs appuis, et moi je vois plutôt le beau fond de la photo!

      J’aime

      • Sergio dit :

        Je voulais dire fritement…
        Oui, j’ai grossi la photo tout de suite et là j’ai vu des attitudes « d’expérimentés » pour des jeunes… et des appuis 😉
        Du coup, moins remarqué l’architecture en fond.

        J’aime

      • Sophie dit :

        Ah, je comprends mieux! 🙂 Comme je sais que je ne suis pas une championne des jeux de mots, je m’étais juste dit que celui-là m’échappait! 😉
        Et c’est sûrement normal de ne pas voir les mêmes choses sur une photo, chacun voit avec sa sensibilité!

        J’aime

  3. JT dit :

    P’tin, dès qu’un mec tombe, le mec au micro qui s’écrie: il a perdu ses appuis !
    Franchement… Ça me saoule…

    J’aime

    • Sophie dit :

      T’es un comique DD ! 😉 {je t’ai démasqué! 🙂 }
      C’est vrai que c’est peut-être bien une nouvelle expression très utilisée…Je n’y avais pas forcément prêté attention^^… Faut juste que tu attendes qu’elle ait fait son temps et disparaisse… 😉

      J’aime

      • Sophie dit :

        DD, c’est peut-être aussi lié à des trucs de règlement cette forte présence du « être sur ses appuis », les histoires de contest dans les rucks, non?!

        J’aime

      • Sergio dit :

        Là, appuis spécifiquement pour gratter le ballon à l’adversaire, et ne pas les perdre, sinon pénalité contre le gratteur si le contest se poursuit. Rien à voir avec la photo

        J’aime

      • Sophie dit :

        C’est bien ce qu’il me semblait… :-/ … Du coup, je vois pas trop en quoi c’est « à remarquer » ou « remarquable » d’être sur ses appuis, c’est pas juste « normal »?? Est-ce que ça veut dire « stable », « en équilibre »?^^ C’est comment un jeune qui n’est pas sur ses appuis? A part quand il est au sol… :-/

        J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s