« Darwin, le mikado et le rugby »

 

source

Le journal « Sud-Ouest » publie à la fin de l’été un Hors-Série comportant un guide de la saison future du Top14 et de la ProD2. Fin de l’été 2020, ce fameux Hors-Série a très vite été en rupture chez le marchand de journaux de St Pée sur Nivelle {« Mon » village} pour la bonne raison qu’il comportait une interview de Charles Ollivon et une autre de Maxime Lucu, tous les deux formés au club de St Pée.

Il y avait également dans ce Hors-Série, un incroyable article écrit par Jean-Paul Dubois, un auteur que j’aime beaucoup et que j’ai déjà évoqué, ici.

Le titre de cette note est le titre de son article. Il y évoque l’évolution du jeu, de ses règles, des joueurs, de leur morphologie, de leur éthique…bref, on a exigé d’une armada de bisons qu’elle tienne en équilibre sur un jeu de mikado instable, dont les maîtres des « Boards » retiraient, années après années, quelques baguettes, au risque de voir s’écrouler un jour tout l’édifice.

Le rugby et son « buisson de règles subtilement complexes« … »Règles machinées puis rebidulées, susceptibles d’être remplacées le plus rapidement possible »… {rien que l’évolution des commandements à la mêlée, c’est du lourd…}.

Jean-Paul conclut en écrivant : « Cela révèle le robuste génie et la foudroyante génétique du rugby, subtile cavalcade d’un troupeau mutant sur le dos d’un mikado, dont Charles Darwin, sans le savoir, avait révélé le secret, en 1859, dans « de l’origine des espèces » : « il s’ensuit que tout être, s’il évolue dans les conditions complexes et quelques fois variables de la vie, aura une meilleure chance pour survivre et ainsi se retrouvera choisi d’une façon naturelle ».

D’où l’intérêt de jouer au rugby!

 

{dans le dernier roman de Jean-Paul Dubois que j’ai lu, « Les accommodements raisonnables », il y a un personnage qui s’appelle…Gareth Edwards!}

 

Cet article a été publié dans Le rugby et moi. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour « Darwin, le mikado et le rugby »

  1. André Boeuf dit :

    Pas le temps d’en dire plus pour le moment, mais, quand même, çà vaut le coup de lire les articles de Frédéric Bonnet (« Le Rugby emmêlée ») que l’on trouve dans Côté Ouvert comme les tiens et toute une palanquée d’autres sites passionnants.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s