Mystère…

 

 

Vous savez ce que j’ai écrit comme titre/nom en enregistrant cette photo?!

… « Faut que je trouve qui c’est »!…

Si je l’ai gardée, c’est que mon oeil a dit oui, mais je n’ai rien noté de plus…Peut-être trouvée dans le bazar de Pinterest??

Et pour l’instant, aucune idée de « Qui-Quand-… »

Allez, un mystère artistique pour commencer 2021!

{666è note sur cette plate-forme…}

 

Edit du 5 janvier : trouvé une source , a priori néo-zélandaise, qui ne donne pas le nom de l’artiste {le tableau est signé, mais impossible, pour moi^^, de déceler le nom^^} mais qui donne quelques précisions. Tableau français! Et je note ici les mots trouvés, des fois que le lien devienne inactif

An early French oil painting purchased in Normandy, France. A possible depiction of early French provincial rugby teams. 

The reason I know it is a French team is that the bloke on the right, in red, is tackling the bloke in white, without the ball! And the other bloke in red has done a ‘Hollywood dive’ to try and get a penalty.

 

Cet article a été publié dans Le rugby et les arts. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

29 commentaires pour Mystère…

  1. André Boeuf dit :

    Tableau extrêmement onctueux, équilibré, homogène…Une sorte de sirop bien dosé…L’ensemble des formes et des couleurs est parfait. Il entraîne, suggère le mouvement. Mouvement circulaire dont le moteur ce situe sur la gauche à partir d’un semblant de tornade , juste avant, peut-être une aspiration cyclonique élevant les joueurs vers les cieux.
    En attendant, les rouges semblent en bonne position…
    Là dessus, je te souhaite une excellente année 2021.

    J’aime

    • Sophie dit :

      Merci André! Et pareillement!
      Oui, impression d’harmonie, équilibre à la vue de ce tableau, du mouvement, et une nature qui semble « suivre » le mouvement…

      J’aime

  2. Sergio dit :

    Tableau années 60/début 70🤔
    Dax jouait en rouge et blanc, mon club de l’époque (Valence sportif) aussi où en tout blanc mais chaussettes rayées rouges et blanches, LaVoulte Sportif de l’époque (banc et bleu) jouait souvent en tout blanc chaussettes blanches,…

    J’aime

    • Sophie dit :

      Ça se tient pour l’époque, yes…Quant aux couleurs, j’imagine qu’il y a eu une palanquée de clubs qui ont eu les mêmes, en mode uniforme, sans trop de fantaisie, contrairement aux années 2000 et quelques…

      J’aime

  3. Christian B dit :

    pour moi, ( je rêve un peu) ,c’est un match entre La Voulte en blanc (des frères Cambé) , et Chalon en orange (années 65/70) les « tangos » du Racing Club Chalonnais de mon époque (et de « Brin d’osier »), mon club formateur aujourd’hui disparu !

    J’aime

  4. André Boeuf dit :

    Pour éclairer les lumières de Sophie et attiser ses recherches, le « brin d’osier » dont parle Christian était un arrière du Rugby Club Chalonnais, grand international et qui s’appelait Michel Vannier.

    J’aime

  5. André Boeuf dit :

    En cherchant un peu, j’ai trouvé deux tableaux sensiblement de même style que la toile « mystère » chez Coutau Bégarie, une maison de ventes aux enchères. Dans le premier tableau, 4 joueurs blancs et 3 oranges dans une situation de jeu similaire et, un peu avant, une mêlée en orange et blanc.
    Et puis, en dessous, quand même différente, l’œuvre de Jean-Luc Lopez, en orange et bleu, dont l’équilibre global ressort dans un style nettement plus réaliste.

    J’aime

    • Sophie dit :

      Merci André pour tes propositions. J’ai cherché à quoi ressemblait le travail de Jean-Luc Lopez, on est moins dans la sobriété que chez notre inconnu, et je dirais que ça confirme sans doute/peut-être le fait que ce peintre « inconnu » est du siècle dernier…Quant à cette maison de ventes aux enchères, c’est une découverte pour moi. Et en tapant « rugby » dans leur petit moteur de recherche, j’ai vu une palanquée de trésors…dont mes assiettes chéries, une nappe brodée en mode rugby, de belles découvertes en perspective!

      J’aime

  6. André Boeuf dit :

    Pour reparler des surnoms et par association de pensée, j’ai « la petite sentinelle » (toute une histoire, comme pour « brin d’osier »…), arrière, lui aussi, de Béziers et de l’équipe de France. Un peu après Michel Vannier. Au même moment, un autre excellent spécialiste, Pierre Lacaze dit « papillon », de Lourdes…Quelles générations…

    J’aime

  7. André Boeuf dit :

    « La petite sentinelle », c’était Paul Dedieu, bien sûr. Un nom prédestiné?

    J’aime

  8. Christian B dit :

    oui André, les surnoms des rugbymen , c’est « toute une l’histoire « effectivement ! … et qui rappellent
    des souvenirs , …. PETER PAN , LE MONGOL , LE DUC , …

    J’aime

  9. Sophie dit :

    Petit « edit » de l’article ce jour!

    J’aime

  10. André Boeuf dit :

    ?

    J’aime

  11. Christian B dit :

    et dans une liste de surnoms moins poétiques que « brin d’osier (mais dans la même veine que « le Breton), on peut rajouter : la matraque, le bison, le chameau, dacktari, ….

    J’aime

    • Sophie dit :

      Oh merci! Ça va être un vrai plaisir pour moi de découvrir à qui sont attribués ces surnoms…Et sensation étrange en lisant ce mot « Daktari », qui m’a aussitôt renvoyé à des souvenirs flous d’enfance…Je n’ai pas dû voir cette série, mes parents n’ayant acheté une télé qu’en 1968 et ne nous ayant sans doute pas autorisés à la voir, mais j’ai dû entendre mes copains et copines en parler…C’est fou quand un mot, comme ça, vous renvoie à des souvenirs complètement enfouis!

      J’aime

  12. André Boeuf dit :

    Somme toute, le néo-zélandais présume que le tableau est français parce que des joueurs ne respectent pas les règles, si je comprends bien! Cela donne toute la mesure des raisons de certains arbitrages anglo-saxons…

    J’aime

    • Sophie dit :

      J’ai bien {sou}ris en lisant ce bout de texte moi aussi!…{le « Hollywood dive » 😀 }. Mais, vois-tu, avec ma naïveté légendaire, j’ai d’abord pensé que les règles n’étaient peut-être pas les mêmes dans ce pays?! 😉
      Le rapport des français à la règle, je l’avais évoqué en 2007, avec en tête un reportage sur Jean-Pierre Elissalde entraineur du Japon^^

      J’aime

      • Sergio dit :

        C’est vrai que du coup, ces « anomalies » peintes laisseraient presque penser à du football américain…🤫Ou alors l’artiste ne connaissaient pas particulièrement les règles, s’il ne s’est pas inspiré d’une photo 🤣

        J’aime

      • Sophie dit :

        D’intinct, je pencherais pour la 2è hypothèse! 😉

        J’aime

  13. André Boeuf dit :

    Et toi, Christian, tu avais un surnom? Il me semble que oui…Un peu comme pour Christian Darrouy et son « Eliacin à réaction » inventé par Antoine Blondin.

    J’aime

  14. Serge dit :

    Sans aucun rapport avec ce qui précède, il y a 10 ans jour pour jour (déjà), sur l’autre fenêtre ovale où une certaine Snödroppe exerçait, j’avais « acrostiché » ces quelques mots que je reposte aujourd’hui en signe d’une fidélité rugbystiquement amoureuse. Rien n’a changé, et même si je ne viens que de temps en temps, je suis toujours ébahi par tes trouvailles et je souhaite, en ces temps de disettes sanitaires, une longue vie à ton blog. Serge, les 7 janvier 2011 et 2021.

    Si fenêtre-ovale cessait d’exister
    Nous n’aurions plus sur la toile cet
    Œil intéressé pour nous rechercher
    Des textes bizarres, images de fête
    Rugby de partout, école de vie
    On en redemande encore et toujours
    Pas un seul instant on n’est étourdi
    Par ce qu’on apprend un peu chaque jour
    Encore une fois merci à Sophie

    J’aime

    • Sophie dit :

      OoOooh merci Serge de ce rappel plein de poésie, et qui me fait si chaud au coeur…si chaud…Oui, Frédéric Humbert, Daniel Duret {qui écrit avec plein de pseudos carabistouillés} et toi êtes mes plus anciens et plus fidèles lecteurs/commentateurs…Là, depuis quasi le début…
      Tes mots « acrostichés », oubliés mais qui me sont revenus dès que je les ai lus, me touchent beaucoup car je sais le plaisir que j’ai à « lire » le monde à travers ma fenêtre ovale, mais je ne sais pas vraiment ce que les lecteurs en retirent, et là, tu avais livré ta « lecture », en acrostiche en plus! {pour rappel, j’avais choisi « snödroppe » comme pseudo, qui veut dire perce-neige en suédois, parce que j’aime le ski/snow et le rugby/drop!}.
      Merci merci pour cet air tout frais et doux sur ma mémoire!

      J’aime

  15. André Boeuf dit :

    Oui. C’est vrai.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s