« S’élever par le rugby »

 

© David Maurice Smith/Agence Vu’

Depuis le début du premier confinement^^, j’ai un petit rituel : regarder en replay les « Invitations au voyage » d’Arte. Une mine de découvertes, très diverses… Parmi elles, il y a eu un reportage sur les îles Tiwi en Australie

Et moi bien sûr, en bonne petite curieuse ovale, je me suis dit « Iles Tiwi/Australie : peut-être rugby?! ».

Et c’est en cherchant que j’ai découvert le travail de ce photographe de la {super} agence Vu’, David Maurice Smith

Il y a du rugby sur les îles Tiwi, mais la série dont est extraite cette photo que j’aime beaucoup, « S’élever par le rugby » n’est pas en lien avec ces îles. Elle concerne la Gisborne Boys’ High School, sur l’île du nord de la Nouvelle-Zélande. {mais bon, y a quelques girls sur cette photo!}

J’aime aussi beaucoup cette série du même photographe…sur les îles Tiwi!

 

Cet article a été publié dans Autour du rugby, ailleurs. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour « S’élever par le rugby »

  1. André Boeuf dit :

    C’est vrai que « Invitation au voyage » est plutôt bien fait…Comme toi, je les garde sous le coude pour du Replay éventuel…

    J’aime

  2. Sergio dit :

    L’esprit, toujours l’esprit…

    J’aime

  3. André Boeuf dit :

    Puisqu’on parle un peu d’autre chose que de rugby … de femme, de sport, de voyages, d’ouverture…., je viens de lire un article du Monde de ce jour sur la handballeuse Estelle Nze Minko. Je le trouve parfait; et elle par la même occasion puisqu’elle en est l’inspiratrice. En tout cas à la mesure de ce que j’ai toujours ressenti -et pratiqué, au fond- à propos du monde professionnel, disons.
    Çà me rappelle que Bernard Hinault, grand champion et grand professionnel de son activité disait toujours que le vélo n’était pas un métier: c’est bien ce que je pense du sport en général, des arts et des lettres également…De toute passion au fond.

    J’aime

    • Sophie dit :

      Je le découvre cet article, et cette joueuse par la même occasion…C’est dans tous les sports pareils, les « champions/championnes » changent tout le temps…Merci André!
      Je n’ai, quant à moi, pas d’avis très argumenté sur le sport professionnel, mais ce que cette joueuse évoque en dit long. Cet article est top, j’aime ce bout de phrase « l’épanouissement personnel, facteur de performance » et qu’il n’y a pas qu’un seul chemin vers la réussite.
      Ça m’évoque également un truc, vécu dans notre club d’athlé : à une époque, nous avons eu un président qui a mené une politique du chiffre, il voulait qu’on ait tant de licenciés, qu’on soit meilleur club du département, top machin de la région, top bidule dans le classement français, etc…Il nous a usés…et plus tard, avec un autre président, une autre approche, plus dans la coopération, la joie, l’échange, on a atteint/dépassé tous les objectifs évoqués par mister « chiffres »…Comme quoi! Non, il n’y a pas qu’un seul chemin vers la réussite! Et oui, vive l’esprit, Sergio!

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s