Team « No Side »

source

A chaque coupe du monde, depuis celle de 2007, je m’intéresse à la troupe de volonteers, inévitablement recrutée, avec j’imagine le même genre de postes que ceux que nous avons connus en 2007. {en 2007, les organisateurs avaient bataillé pour trouver un agent de liaison pour l’équipe japonaise!}

Vous vous doutez bien que pour celle de 2019, ça s’est un poil compliqué, compte-tenu du fait que  lire le japonais n’est pas dans mes compétences!

J’aime bien ce petite schéma. Peut-être, je dis bien peut-être, qu’il présente les différentes fonctions/missions des volontaires??? Je vois bien dans le carré bleu, les volontaires « Service aux spectateurs« . Dans le carré vert, ça pourrait être ceux qui sont affectés au « Service du tournoi »?! En orange, un genre de « surveillants de fanzone »?!

Ce que j’ai découvert également, c’est qu’une fois de plus, leur équipement est bleu clair…{je ne sais pas trop pourquoi…}. Et qu’on les appelle « La team No Side ». Bien sûr, ça m’a intriguée…

C’est ICI que j’ai trouvé l’explication {en anglais, c’est plus easy!}. Et donc, ce « No Side » est un terme fort de la communauté rugby au Japon. Qui inclue « mutual understanding and mutual respect »…

{j’y ai également trouvé que my dear partner André, et moi étions vraisemblablement au « Workforce » !…supporting the workforce break area operations …}

 

Cet article a été publié dans Autour des coupes du monde. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Team « No Side »

  1. André Boeuf dit :

    Bien trouvé ton site « sur la touche » du blog précédent? Très intéressant…Merci. Y ai vu, en dehors de Bagatelle, un autre lieu bien connu et dont nous avions déjà parlé il y a longtemps, le Stade de la Faisanderie, dans le Parc de Saint-Cloud, et sur lequel j’ai pratiqué » durant près de 10 ans…

    J'aime

  2. Sergio dit :

    Ouais, ben j’aurais pas pu plus postuler que toi, ne parlant pas non plus japonnais. En même temps pas une langue si pratiquée que ça (9e dans les 10 plus pratiquées, à priori) ? à part pour déguster des sushis !!! D’ailleurs, il est de quel side dans cet organigramme, le team shushis pour en acheter ???
    Sinon, vue que l’allemand n’était même pas dans les 10 premières. A mon époque c’était la langue vivante étrangère proposée en 2e langue, avec l’anglais.

    J'aime

    • Sophie dit :

      … 😉 …En clin d’oeil, j’avais suggéré que pour le japonais, fallait aller recruter du côté des vendeurs/vendeuses dans les boutiques de luxe… »Japonais parlé {et compris} » est « possiblement » {comme j’entends dire…} un critère d’embauche dans le grand luxe…
      Y avait espagnol aussi, non, « à ton époque »?!
      {y avait-il des sushis servis dans le Workforce???! 🙂 … no lo se… }

      J'aime

  3. André Boeuf dit :

    J’ai un ami docteur en Japonais à la retraite et ex-rugbyman occasionnel -il jouait au foot à Louveciennes- Jean-Pierre Berthon, si çà t’intéresse.

    J'aime

  4. André Boeuf dit :

    Comment lui envoyer? Je n’ai que son adresse électronique:
    « berthonjp@free.fr »…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s