Botanique ovale

 

source

 

« 1885…le rugby s’implante enfin à Bordeaux à l’initiative d’anglais immigrés. Les joueurs de la première équipe étaient essentiellement britanniques. C’est le premier pas de la conquête de ce qui sera son fief, l’Occitanie, et le rugby se propagea dans toutes les villes de la région…

Les boutons d’Or de Mont-de-Marsan, les Montagnards de Bayonne, les Jasmins d’Agen, les Bleuets de Périgueux ou les Coquelicots de Pau furent les premiers…Les villages ne furent pas longs à suivre leur exemple… »

 

C’est ICI que j’ai découvert toute cette « botanique » du rugby, dont la poésie m’a beaucoup plu.

Alors, pourquoi de la botanique dans les noms d’équipes, ça je ne sais pas encore!

 

Publicité
Cet article a été publié dans Autour du rugby, par ici. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Botanique ovale

  1. Salut,
    C’est une facette très intéressante du rugby que tu nous fais découvrir à travers cet article. En effet, même qu’étant amateur de rugby, je n’avais jamais imaginé que deux domaines aussi différents l’un de l’autre comme la botanique et le rugby pouvaient marcher ensemble.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s