RCT/Rugby Club de Tana

 

© Jean-Christophe Magnenet

source

C’est cette photo {que je trouve très belle} qui a attirée mon attention…et en lisant l’article, j’ai compris que le projet évoqué était celui que j’avais découvert en 2011, le projet de l’association Pachamama.

{le surnom de Jeff Tordo?! : « Cheveux » !}

Environ 260 enfants participent aux cours de rugby. Tous bénéficient ainsi d’un repas et d’une douche. Au-delà de l’apprentissage de la citoyenneté, l’association apporte une aide sanitaire. Un médecin vient régulièrement les ausculter.

Respect, entraide, fraternité… les valeurs portées par le rugby prennent, ici plus qu’ailleurs, tout leur sens. « Ce qu’ils acquièrent au stade doit être utile à tous, alors nous travaillons en coopération avec leur famille »

Des enfants qui ont faim. Et qui savent qu’ils auront un repas* en plus de toute la joie que leur apporte le jeu.

J’aime bien suivre des projets, les découvrir bien sûr mais également les suivre. Il y a eu des nouvelles de celui-ci tout récemment, dans « Le Parisien »

***

*Repas souvent composé de romazava {si on n’a pas de brèdes mafana, on peut utiliser de la roquette, du cresson, de l’oseille, des fanes de radis…des trucs qui piquent un peu! }

 

Publicités
Cet article a été publié dans Autour du rugby, ailleurs. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour RCT/Rugby Club de Tana

  1. Sergio dit :

    Belle conversion de Jeff, caractère parfois impétueux qui a gardé en tête la philosophie de ses éducateurs de l’école de rugby de Nice : on ne perd jamais. Soit on gagne, soit on apprend.

    J'aime

    • Sophie dit :

      Ne connaissant que peu l’histoire du rugby, je n’avais découvert l’existence de Jeff Tordo qu’en…2011, avec le projet de l’association Pachamama…
      Je ne sais plus trop si je savais qu’il était de Nice…^^…Mais ça m’est revenu, un peu, j’avais lu plusieurs articles du Blog Nice Rugby dans lesquels il était « présent ».
      Ce dont je suis sûre par contre, c’est que je ne savais pas qu’il avait joué talonneur et 3è ligne…ça, c’est carrément pas banal…Plus possible maintenant à haut niveau…^^…?…

      J'aime

    • Sophie dit :

      Et « Soit on gagne, soit on apprend » peut/devrait guider toutes les écoles de sport, qu’elles soient de rugby ou d’autre chose… {Je l’ai adoptée en athlé, apprendre de ses contre-perf, déceptions, défaites…}

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s