Sherylle et Kate

 

sherylle-calder-england-2016-17

source

J’ai souvent un temps de retard dans mes lectures et je n’ai lu que tout récemment l’Equipe du samedi 4 février dernier, jour de Angleterre-France. Avec l’agréable surprise d’avoir des nouvelles de ma « copine » Sherylle Calder! Dont j’avais découvert l’existence le jour de la finale de la coupe du monde 2007.*

Elle est donc dans le groupe de coachs qu’Eddie Jones a mis en place autour des joueurs anglais. Et elle n’est pas la seule femme puisque Kate Howey, une judokate britannique, en fait également partie.

J’aime beaucoup² cette approche que visiblement Eddie Jones a : s’intéresser à d’autres disciplines pour enrichir la pratique de ses joueurs, l’encadrement de son équipe. {J’avais évoqué tout ça…en 2008! Et je n’ai pas changé d’avis…}. Et intégrer des femmes dans son staff! Ils ne doivent pas être très nombreux à le faire…

*Un autre souvenir de la finale de 2007, avec Jake White et ses boys.

Publicités
Cet article a été publié dans Autour du rugby, ailleurs, Le rugby et elles. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Sherylle et Kate

  1. André Boeuf dit :

    On peut certainement rapprocher ces techniques de la méthode de Psychothérapie dire EMDR (Eye, Movement, Desensitization et Reprocessing) « découverte » par Francine Shapiro et importée et développée en France par David Servan-Schreiber.

    J'aime

    • Sophie dit :

      Je connais l’EMDR, de façon théorique, hein, j’ai jamais testé! De ce que je comprends des deux approches, l’EMDR utilise le mouvement des yeux, en lien avec le cerveau, pour soigner/guérir certains troubles, alors que le EyeGym de Sherylle Calder, c’est « See faster, decide smarter » {permettre à l’enchaînement « perception-décision-action » d’être plus performant, rapide, comme je l’avais écrit en novembre 2007}. Le point commun entre ces deux approches se situe essentiellement autour du lien « oeil-cerveau », mais avec une approche, une recherche, un questionnement, des enjeux très différents…

      J'aime

  2. André Boeuf dit :

    Le point commun, je pense, est d’améliorer les relations entre les cerveaux gauche et droit: disons, rapidement, entre raison et intuition, récitation et inspiration…

    J'aime

    • Sophie dit :

      Ça, les trucs qui se passent dans le cerveau, c’est pas trop mon domaine!^^ 😉 J’y connais pas grand chose…mes cours de neurobio sont loins loins loins…

      Je crois que Sherylle, qui est ophtalmologue, travaille essentiellement autour de l’oeil, des muscles qui le rattachent à son orbite…
      Ci-joint un copier-coller d’un article de l’Express :

      « L’information visuelle déterminant 90% des décisions prises dans les sports d’équipe, le programme de Sherylle Calder baptisé «Eyes Think» – astuce avec I think – stimule les six muscles de chaque ?il pour en améliorer la vitesse et la flexibilité. Des exercices, sur le terrain et sur ordinateur, permettent de travailler la vision périphérique et la perception de la profondeur. Résultat: la plupart des joueurs affirment «lire le jeu» plus facilement. »

      J'aime

      • Sergio dit :

        Ben j’avais cru comprendre dans un article de l’Equipe que ce travail sur la vision avait d’autant plus lieu d’être qu’elle mettait le doigt sur le fait que les jeunes sportifs et rugbymen entre autres passaient beaucoup trop de temps sur leur tél. mobile notamment, ce qui pouvaient déprécier leur vision.
        « Dans le monde moderne, la capacité des joueurs à avoir une bonne perception est détériorée par les téléphones portables », a expliqué le Dr Sherylle Calder, engagée comme consultante par le sélectionneur Eddie Jones dans le but d’améliorer la préparation de l’équipe d’Angleterre pour la Coupe du monde 2019 au Japon. « Quand vous regardez votre téléphone, vous perdez de la vigilance car vous restez sur votre écran toute la journée. Aucun mouvement, tout est statique ou presque », a continué le médecin ».
        Z’avaient plus l’oeil du tigre.

        J'aime

      • Sophie dit :

        Tout à fait! Cet article de l’Equipe est soit une traduction soit très fortement inspiré de l’article « source » de la photo qui illustre ma note, article du Guardian, dont un bout m’a particulièrement plu : “We develop skills by climbing trees, walking on walls and falling off and learning all those visual motor skills which people aren’t doing any more. » Grimper aux arbres fut un des plus grands kiffs de mon enfance! 🙂
        Ça m’a moi aussi « interpellée » cette histoire de smartphone…

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s