Rebecca, Sara, Marion, Bineta…

 

rebecca

source

Un des effets collatéraux du développement de la pratique du rugby par les femmes, est qu’elles investissent aussi le champ arbitral. Soit après une carrière de rugbywoman, comme la néo-zélandaise Rebecca Hull [c’est elle, en orange], ou l’anglaise Sara Cox, devenue arbitre après une blessure, soit pendant comme la française Marion Schilling.

Peu à peu, des rugbymen vont devoir s’habituer à éventuellement être arbitrés par des femmes. Si ça ne pose/posera pas de problèmes à certains, y en a que ça va « perturber ».

A ce sujet, voilà un article intéressant, trois femmes arbitres en Ile de France témoignent

Même la FFF, qui a souvent [toujours?!] un train de retard sur l’arbitrage [formation des jeunes arbitres, utilisation de la vidéo…] se penche sur le dossier.

Et par contre, je me demande si l’Afrique, elle, n’a pas un train d’avance… #Binetasene et d’autres dont je n’ai hélas pas gardé trace…

 

[d’autres petites lectures par ici – par là]

Publicités
Cet article a été publié dans Autour de l'arbitrage, Le rugby et elles. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s