Paysages urbains

 

Les derniers mètres

source

Oui, cette imposante sculpture est dans la rue, pas dans un musée. Sur un rond-point à Tarbes. J’aime bien l’idée de l’art dans la rue, de sculptures posées ça et là.

Mais je crois quand même que j’ai un peu de mal avec les rond-points…Une sculpture sur un rond-point, ça colle pas, ça « matche » pas…alors qu’ailleurs, je trouve ça plutôt pas mal…

L’auteur de ce porteur de ballon ovale est Jean-Louis Toutain, un artiste de la région de Toulouse, disparu en 2008, à même pas 60 ans.

{il peut arriver qu’une sculpture sur un rond-point soit moche, très moche, mais d’une grande utilité quand il s’agit d’indiquer un chemin! C’est le cas avec la chistera collée sur le rond-point Artzirin à St Pée sur Nivelle. Celle-là, tout le monde dans le coin sait où elle est!}

Publicités
Cet article a été publié dans Autour du rugby, par ici, Le rugby et les arts. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s