Ruck boueux

 

Ruck -Mark Leech

© Mark Leech

source

Hier, la ville du Mans accueillait le championnat de France de cross. Jamais vu autant de boue sur un parcours… Les coureurs avaient le corps, de la tête aux pieds, couvert de boue. Un peu comme sur cette photo. Et tombaient eux aussi au sol, comme des mouches, une fois la ligne d’arrivée franchie pour les jeunes catégories des cadets et juniors.

J’avais été surprise, lors des premiers matchs de rugby que j’ai vu du bord de la touche, par le bruit des impacts/contacts physiques, et hier, j’ai été surprise par le bruit des appuis dans la boue… Un peloton qui court dans la boue, ça fait fliouch fliouch fliouch, c’est très étrange! Les coureurs ne parlent pas, sur certaines portions du parcours les encouragements sont moins nombreux, donc on n’entend que le bruit des pieds qui s’enfoncent et ressortent de la boue…

Publicités
Cet article a été publié dans Le rugby et moi. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s