A Bhubaneswar

 

équipes mixtes à Kalinga

source

Bhubaneswar est la capitale de l’état d’Odisha en Inde. On y trouve le Kalinga Institute of Social Sciences, qui a récemment accueilli [si j’ai tout bien compris!] un tournoi de flag rugby pour des U13.

Au-delà de la belle lumière de cette photo, et de la belle couleur ocre du sol [qui déteint un peu partout!], surprise de voir que ce sont des équipes mixtes. Dans un contexte peu favorable aux femmes

Publicités
Cet article a été publié dans Le rugby et elles. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour A Bhubaneswar

  1. CHAISPLUS (Bourguignon) dit :

    Ce sont les Indes : le soutien (aux femmes) se fait attendre…

    J'aime

  2. Serge dit :

    Si l’Inde n’a jamais disputé un seul match de rugby à XV féminin (l’Argentine non plus d’ailleurs), elle se situe quand même à mon classement personnel (et je n’en connais pas d’autres) au 65ème rang mondial en rugby à VII féminin (sur 137).

    J'aime

    • Sophie dit :

      Je crois que je vais creuser du côté du rugby à VII des indiennes!
      Et je suis un peu ^^ de savoir que le rugby argentin n’a pas de XV féminin [qui fait des matchs!]…De toutes les grosses nations du XV masculin, ça doit être la seule..?…

      J'aime

      • Serge dit :

        Exact, ce n’est pas dans la culture locale.
        Un peu comme en Afrique du Sud où le rugby féminin, désormais bien présent, a pris le train en marche avec beaucoup de retard.
        A l’inverse, les États-Unis (premières championnes du monde en 1991 et finalistes en 1994 et 1998) et le Canada (finaliste à Paris l’an dernier en ayant battu la France en demi-finale) ont toujours valorisé cette pratique féminine (à XV comme à VII).
        On peut aussi citer l’Espagne, le Kazakhstan, les Pays-Bas, la Suède, l’Allemagne ou la Finlande où les rugbywomen ont toujours eu plus de notoriété que leurs homologues masculins mais ces pays commencent à tirer la langue à XV.
        Par exemple, les Pays-Bas sont le premier pays au monde à avoir professionnalisé il y a 3 ans environ leur équipe féminine à VII en vue des JO (au détriment du XV) : malgré cela, elles ne sont qualifiées ni pour Rio, ni pour les prochains World Series 2015-2016 (6 tournois internationaux entre les 12 meilleures équipes mondiales).
        Autre exemple, la fédération Allemande a purement et simplement supprimé son équipe féminine à XV qui n’a plus disputé un match officiel depuis 2010, ce qui n’a pas empêché leur équipe à VII de descendre cette année en 2ème division Européenne. Du coup, le week-end dernier, c’est une équipe d’Allemagne « officieuse » et privée (!) qui a joué un match à XV et battu la Suisse par 47 à 13.
        Le rugby féminin (surtout à XV) est un combat constant !

        J'aime

      • Sophie dit :

        M-E-R-C-I Serge!…pour toutes ces informations/précisions, merci de les partager avec nous…
        Le rugby à XV féminin prend cher dans pas mal de pays…ça m’attriste… Combat constant, comme tu le soulignes…

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s